Neurotypologie by Olivier Verraver

Ergonomie

L’ergonomie est l'étude scientifique de la relation entre l'homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail et l'application de ces connaissances à la conception de systèmes qui puissent être utilisés avec le maximum de confort, de sécurité et d'efficacité par le plus grand nombre.
Cette définition est reprise en partie de la Société d’Ergonomie de Langue Française.

Il est actuellement aisé de trouver sur internet ou dans de la littérature spécialisée des données très précises et scientifiques par rapport à l’installation d’un plan de travail ou d’un bureau.
Si la science tient compte des normes morphologiques et des contraintes mécaniques imposées au corps humain dans différentes positions pour définir l’installation idéale d’un poste de travail, elle tient souvent moins compte des préférences motrices.
Prenons un exemple avec le regard. En fonction de la neurotypologie, certains auront une préférence visuelle vers le haut ou vers le bas, vers la droite ou vers la gauche. Si l’on associe cela avec la position préférentielle de la tête, il suffira parfois de déplacer un écran d’ordinateur un peu vers le haut/bas ou vers la droite/gauche pour économiser de l’énergie et diminuer fortement des tensions musculaires.
Un écran ne doit donc pas forcément être toujours à la hauteur des yeux. Si il existe des standards, il est nécessaire d’individualiser en respectant les préférences motrices de chaque individu.
Ce raisonnement peut être également appliqué au positionnement de la souris, à la hauteur de la chaise ou du bureau, etc…

Manutention

Existe-t-il un gestuelle idéale applicable à tout le monde pour déplacer ou porter une charge lourde? Il existe évidement des principes de base à respecter. Ceux-ci ont été analysé et quantifié depuis de nombreuses années.
La neurotypologie permet d’affiner certains critères en fonction des préférences motrices de chacun afin de faciliter toujours plus le travail des manutentionnaires.

Exemple 1
Savez vous que nous préférons tous tourner le dos dans un sens plutôt que dans l’autre?
Si deux hôtes de caisses travaillent face à face, il suffira parfois de les changer de place pour diminuer des rachialgies. Le même raisonnement peut être pris en compte dans des chaines de productions

Exemple 2
Savez vous qu’en fonction de nos chaînes musculaires préférentielles, nous aurons plus facile à soit tirer soit pousser une charge lourde? Il n’y a donc pas une solution meilleure que l’autre. Il faut juste respecter sa propre gestuelle.

Prévention

Si votre entreprise travaille dans un secteur avec de nombreux manutentionnaires, la mise en place d’un programme d’échauffement adapté et personnalisé en fonction de la neurotypologie peut fortement améliorer le confort des travailleurs!
Les exercices faits en petits groupes favorisent l’esprit d’équipe!
Les absences dues aux douleurs musculo-squelettiques diminueront au sein de votre société.
Le rendement sera amélioré.